Historique

QUI ÉTAIT LÉO LAGRANGE ?


Né en 1900, jeune député socialiste du Nord, précurseur dans la réflexion sur le temps libre, il fut le premier sous-secrétaire d’Etat aux sports et à l’organisation des loisirs dans le gouvernement issu du Front Populaire, en 1936.
Il accompagna l’essor des congés payés, des auberges de jeunesse, des sports de masse…
Seul député à s’engager au combat, il fut tué au front dès le 9 juin 1940.

La Fédération qui porte son nom fut créée en 1950 pour faire vivre le message émancipateur qu’il a résumé en une phrase :
« Aux jeunes il ne faut pas tracer un seul chemin, il faut ouvrir toutes les routes ».

 

UN IDEAL DE PROGRES FONDE SUR DES VALEURS REPUBLICAINES

 

Les valeurs qui nous rassemblent.

Un Idéal de progrès fondé sur les valeurs républicaines: « Liberté, justice sociale et démocratie ».

Ces trois valeurs fondamentales ont guidé l’action des bénévoles et des permanents de la Fédération Léo Lagrange, depuis la création du premier club en 1950. Et si en cinquante ans, la société et ses besoins ont changé, si les publics se sont transformés, les valeurs fondatrices demeurent. Il s’agit toujours de favoriser la justice sociale et l’égalité, pour que chacun trouve sa place, accède à la connaissance et s’épanouisse, dans une société démocratique et de progrès.

 

LÉO LAGRANGE UN MOUVEMENT RÉPUBLICAIN, INDÉPENDANT ET LAÏQUE

 

Construire une société de progrès.

Le projet de société Léo Lagrange vise à bâtir une société de progrès, fondée sur l’idéal républicain et organisée autour de la démocratie participative, l’égalité, la liberté, la justice sociale et la laïcité. Le projet éducatif de la Fédération, véritable colonne vertébrale de toutes ses actions, s’inscrit dans cette volonté. Il s’agit de donner aux hommes les moyens de construire eux-mêmes leur avenir, d’accéder à la connaissance, à la conscience et à l’action citoyenne.

Défendre la laïcité.

La Fédération prône une laïcité dynamique car il ne peut pas y avoir de transformation sociale sans confrontation d’idées. Aussi, l’adhésion au mouvement est libre et volontaire, les engagements et opinions divers sont bienvenus dans le cadre du débat républicain. Mais la Fédération rejette et refuse toute forme et expression d’intégrisme, de sectarisme et d’extrémisme.

 

ÉVEILLER LES ESPRITS, FORMER DES INDIVIDUS LIBRES ET RESPONSABLES

 

Développer le droit à la culture, au savoir et à la connaissance.
Au départ, les clubs et les foyers privilégient presque exclusivement la pratique sportive. Mais une conception plus large des loisirs se fait jour, qui ouvre leur champ d’action au domaine culturel.

Les loisirs deviennent rapidement un véritable outil éducatif.
Ainsi, chaque participant aux activités du club ou du foyer accède à la connaissance, développe sa conscience et s’émancipe.
La culture, vecteur d’émancipation, a toujours été prise en compte dans le mouvement.

La Fédération a mis en place de nouveaux moyens pour atteindre des publics qui en étaient éloignés. Ses animateurs se forment pour mieux accompagner des actions de proximité innovantes. Stimuler l’esprit critique.

Toutes les actions proposées dans les clubs et les foyers – débats, rencontres, expositions – stimulent l’esprit critique. Elles favorisent la prise de parole et la construction d’une pensée plus libre et plus critique.
Elles inclinent les adhérents à s’intéresser, puis à intervenir dans les débats de société : pour l’abaissement de l’âge de la majorité avec la campagne « 18 ans l’âge des responsabilités », pour le droit de vote des immigrés avec « Même sol, mêmes droits, même voix »…
Léo Lagrange considère en effet l’émancipation politique comme indispensable à la responsabilisation individuelle et collective. Plus récemment, c’est sur le terrain de la responsabilisation du consommateur qu’elle milite, travaillant notamment à l’émergence d’un acte de consommation citoyen, respectueux d’une certaine éthique.

Développer la vie démocratique.

Léo Lagrange a aussi pour objectif d’inciter les individus à s’investir dans la vie associative et à prendre des responsabilités. Elle encourage les jeunes comme les adultes à participer aux différentes instances de consultation ou de décision des associations. Au niveau international, la Fédération agit pour favoriser le développement de la démocratie et de la paix. Léo Lagrange est à l’origine d’un vaste mouvement d’échanges européens et internationaux au service d’un monde plus juste et plus solidaire.